Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 20:15

 Depuis quelques années et de travaux en travaux, qu'il s'agisse de livres, d'installations, de tableaux ou de vidéo, Silvia Radelli élabore une oeuvre, belle, dont le thème pas unique mais tout de même majeur est la disparition. Disparition mort ou évanouissement de l'autre connu ou pas,  aimé ou aimé par d'autres à la rencontre desquels elle va et avec qui elle trouve une empathie. Ainsi en fut-il de Bénédicte Vincens disparue, de Cara Mamma, de En mémoire d'Anaïs. ..

 Comme une quête, un avis de recherche, une convocation essentielle, un besoin de faire exister, d'inscrire dans la durée, de faire vivre quand même?

 Ainsi, en tous cas,  en est-il encore de l'exposition In mémoriam que l'on peut voir jusqu'à samedi  à Paris V ° où les petits cailloux de la mémoire prennent les formes simples, brillantes et émouvantes que fait surgir l'enfance mais où, aussi, Silvia Radelli, et  c'est à mon sens le plus beau et le plus mystérieux objet de l'exposition, représente son propre tombeau - le tombeau de celle qui veut tant ressusciter  chacun.

Galerie l'Aléatoire 29 rue de Bièvre, Paris 5 ème

 On pourra voir quelques tableaux de Silvia Radelli samedi et dimanche rue Saint-Blaise.

Partager cet article

Repost 0
Published by L'Hippocampe associé - dans Lire
commenter cet article

commentaires

Écrire

  • : L'Hippocampe associé
  •  L'Hippocampe associé
  • : L'association L'Hippocampe associé favorise les pratiques culturelles dans la cité et la fréquentation des créateurs et des oeuvres. Elle constitue un lieu-ressource pour les acteurs culturels ainsi que pour les écrivains et artistes.
  • Contact

Recherche D'article