Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 16:12

  Hervé Mestron fait des romans avec de la musique, c'est son thème. Son héros est toujours un musicien, voilà, tout le monde le sait maintenant

Quand il écrit "pour la jeunesse" il s'agit de musique et c'est beau, tendre, instruit et souvent mélancolique.

Quand il écrit "pour les adultes" il s'agit de musique, c'est instruit et souvent follement drôle.

C'est le cas des quatre petits livres qu'il vient de publier aux éditions Symétrie et qui constituent le début d'une série intitulée "Le Musicos".

  Drôle et drôlement affuté le regard que ce musicien solitaire qui s'en va jouer aux quatre coins où l'envoie son imprésario porte sur les lieux et les gens. Très drôle la relation amoureuse qu'il a avec Denise, sa contrebasse, avec laquelle il dort. Follement drôle sa façon de se jeter tous fantasmes en avant - fantasmes de mariage, de pantoufles et pot-au-feu - sur chaque femme qu'il rencontre et qui n'en peut mais.

 Villa Marguerite, qui fait écho au séjour en résidence de l'auteur à la Villa Marguerite Yourcenar et qu'il nous décrivait ici est particulièrement savoureux, mais les trois autres sont au moins aussi drôles.

 

Les livres de la série "Le Musicos" coûtent chacun 9,80 euros. Editions Symétrie.

Partager cet article

Repost 0
Published by L'Hippocampe associé - dans Lire
commenter cet article

commentaires

Prioul Serge 28/09/2011 06:02



Mes archives mails me rappellent que nous avons déjà rencontré ce problème du copié/collé. Je réécris donc cette citation de La Bruyère évoquée hier :


"Le plaisir de la critique nous ôte celui d'être vivement touchés de très belles choses"






Prioul Serge 27/09/2011 18:42



on j'ai retrouvé ma lecture de tantôt, ce n'était pas Voltaire mais La Bruyère qui disait :



Prioul Serge 27/09/2011 18:19



J'aime bien tes critiques : courtes et enjouées, bien écrites et écrites comme quelqu'un qui sait ce que phrase veut dire.


J'ai lu tantôt un aphorisme de Voltaire sur la critique et voilà que je ne le retrouve pas... Comme il aurait été, pourtant, le bienvenu, le mot de Voltaire !


 



L'Hippocampe associé 27/09/2011 18:30



Touchée, Serge, grand merci :-) Mais tu sais bien ce que l'on dit de la critique et l'art ... c'est rès juste. D.S.



Écrire

  • : L'Hippocampe associé
  •  L'Hippocampe associé
  • : L'association L'Hippocampe associé favorise les pratiques culturelles dans la cité et la fréquentation des créateurs et des oeuvres. Elle constitue un lieu-ressource pour les acteurs culturels ainsi que pour les écrivains et artistes.
  • Contact

Recherche D'article