Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 novembre 2009 2 17 /11 /novembre /2009 16:31

Où sont les vrais édens je vais au cinéma/Voir du Caire la rose pourpre oublier/
Que même les plus grands arbres n’ont nulle défense/Alors le faux héros pourra sortir de l’écran


Lâche m’amarre à mon siège m’arrache deux heures/Il y a la salle rouge il y a la salle bleue/ Il y a nos yeux rouges il y a nos yeux bleus/ Et puis noirs dans le noir  (Extrait de "Quand je me deux", Valérie Rouzeau)


Valérie Rouzeau, où la voir, où l'entendre, là tout de suite, ces jours-ci ?
Voilà, on vous le dit:
   - à la bibliothèque muncipale de Tours samedi 21 novembre à 14h 15, où elle est invitée par l'association Le Lac - Atelier de Littérature Contemporaine,

    - au centre culturel/Maison de la poésie de Tinqueux, près de Reims, pour la soirée poétique et vigneronne "Dithyrambes", vendredi 4 décembre à 19h. Elle y recevra Patrick Dubost et  Armand Le Poète,

    - avec la Maison de la Poésie de Rennes, à la Maison Internationale le 9 décembre à 19h 30 où, elle fêtera avec les éditions Le Temps Qu'il fait  la parution de "Quand je me deux", et le 11 décembre à 20h 30 pour le spectacle "Pas revoir" monté par  la Compagnie L'Aronde
.

Association Le Lac à Tours: 02 47 64 22 28
Centre Culturel de Tinqueux, réservation indispensable au 03 26 08 13 26
Maison Internationale de Rennes: 02 99 51 33 32


On peut aussi lire tout de suite et de chez soi, par exemple :

Sur les soirées Dithyrambes,   sur Patrick Dubost et Armand le Poète

Sur Pas Revoir,   sur Pas Revoir et Valérie Rouzeausur Valérie Rouzeau et Le Temps Qu'il Fait, sur Quand je me deux

 Et tout le reste, de chez soi aussi, en prenant le temps.
 Parce que ses voyages, à Valérie Rouzeau, nous ne les relaterons pas tout le temps comme ça, elle est secrète bien qu'étant partout et toujours là, et nous il nous faudrait un blog rien que pour la suivre, alors ...
Et puis, de toutes façons elle sera au diwan de l'Hippocampe le mardi 5 janvier, et nous en reparlerons.


Repost 0
Published by L'Hippocampe associé - dans Actualité des amis
commenter cet article
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 19:30
Limites, de Pierre Gatineau ... pour vous dire d'aller voir Limites, au Théâtre aux mains nues si vous le pouvez.
Ca commence par un ange, témoin du bonheur que c'était d'abord, au début, la vie, l'unité la chaude perfection et témoin de la déchirure après, très vite ensuite, les fractionnements, les fractions, les factions les "retourne chez toi", les 'ici c'est chez moi", alors la solitude, les solitudes, et tous les comment vivre quand même tout déchirés, chiffonnés, jetés...

  Et ça n'a pas l'air, dit comme ça, mais c'est drôle aussi parce qu'à ce point ... et puis, surtout parce que c'est purement et simplement très bien écrit par Pierre Gatineau, qui joue aussi, qui fait l'ange et les autres avec du papier journal tout en parlant, en chantonnant et en parlant, il fait tout devant nous, bouleversés.

Théâtre aux mains nues,  7 Square des Cardeurs, Paris 20°. Contact 01 43 72 60 28
On peut encore voir Limites mardi 17 et mercredi 18 à 15h
Repost 0
Published by L'Hippocampe associé - dans Actualité des amis
commenter cet article
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 08:10
 Depuis le 26 octobre dernier et jusqu'au 25 octobre 2010, cinq femmes écrivains formant le collectif Vég@ sont en résidence dans le département de Seine-Saint-Denis où elles travaillent sur les questions de la virtualité. L'inauguration publique de cette résidence aura lieu Samedi 21 novembre à 16 h au Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis.
 Le collectif Vég@:  Virginie Poitrasson, Véronique Pittolo, Vannina Maestri, Elisabeth Jacquet et Gwénaelle Stubbe  y donnera lectures et performances.

Théâtre Gérard Philipe - 59 boulevard Jules Guesde - 93200 - Saint-Denis.
Repost 0
Published by L'Hippocampe associé - dans Actualité des amis
commenter cet article
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 08:00
Du côté de Saint-Blaise, ce qui bouge et ce qui ne bougera plus:
Flore, au Pavillon de l'Ermitage        - au Pavillon de l'Ermitage,  fameuse "unique folie parisienne de style Régence", et  lieu que l'Hippocampe commence à beaucoup aimer, on peut encore voir jusqu'au 19 décembre tous les vendredis et les samedis de 14h à 17h l'exposition "Le village de Charonne" qui était, ce village, ce que nous appelons aujourd'hui "Saint-Blaise" lorsque le 20° arrondissement de Paris n'existait pas encore.
  Et rappelons que Rémi Rivière, le maître du lieu, y organise des visites savantes et narratives - illustrées par exemple de nobles et véridiques histoires d'amour -  ces mêmes jours, ou encore sur rendez-vous pour des groupes.
 Il est 148 rue de Bagnolet, ce pavillon, dans un petit parc comme il se doit, dont les pelouses sont aujourd'hui couvertes de feuilles rouges.

       - la bibliothèque Saint-Blaise qui a fermé la semaine dernière et renaîtra au printemps prochain quelques centaines de mètres plus loin sous la forme de la Médiathèque Marguerite Duras, nous invite samedi 14 novembre de 16h à 18h à un moment de rencontre et d'échanges autour d'un verre. Son message :

 " A l’occasion de cette fermeture, l’équipe de la bibliothèque Saint-Blaise souhaite rendre un hommage, non seulement au personnel qui a exercé dans cet établissement pendant de longues années, mais également aux partenaires et au public qui par leur fidélité et leur présence ont permis à ce lieu culturel de proximité de vivre et d’assumer pleinement sa mission de service public. "

  On est bien sous le signe de la continuité, mais aussi sous celui de l'émotion exprimée par tout un quartier que l'équipe de la bibliothèque prend en compte et réfléchit.

 
Repost 0
Published by L'Hippocampe associé - dans Actualité des amis
commenter cet article
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 16:44
Muets. Cris silencieux. Stupéfaction. Incompréhension. Effroi. Colère aussi. Polonais,
italiens, portugais, espagnols, arabes, roumains, juifs bien sûr, tour à tour polacs, ritals,
portos, espingouins, bougnoules, ratons, crouillats, youpins et les autres yougos, niakoués, chinetoques ... L'histoire rapporte les cycliques exclusions et les massacres des derniers arrivés dans les sociétés en proie à la peur du devenir. (...)
C'est cela que nous voulons dire... avec légèreté et humour, autant que possible.


Du 21 novembre au 5 décembre, tous les jours à 20 h.Le Théâtre aux mains nues présente Bienvenue, un spectacle de clowns - Mossieur et Angénue - et marionnettes de poing par la Compagnie Gemmes et Compagnie.
7 Square des Cardeurs. Paris 75020. Tél. 01 43 73 01 82
Repost 0
Published by L'Hippocampe associé - dans Actualité des amis
commenter cet article
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 12:07
C'est le titre du débat qu'animera Cassandre/ Horschamp  à l'espace Jemmapes, 116 Quai de Jemmapes dans le cadre de Mardi ça fait désordre, le cabaret de François Bernheim, mardi 10 novembre à 20 h, entrée libre.
 Et le lendemain, mercredi 11, ils seront à Pierrelatte pour le Festival Auteurs en Acte. Centre culturel Jacques Prévert,12 Place Claude Debussy.

Repost 0
Published by L'Hippocampe associé - dans Actualité des amis
commenter cet article
5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 18:51

 Annonce en trompette:  les Bonhommes reviennent au printemps prochain.
Cette fois ils chanteront, semble t-il, puisque leAnne Moret (Nanou) projet s'intitule La Chanson des Bonhommes.
Ils se déplacent un peu,  et s'installent à la cité Joseph Python, un quartier plus près de la Porte de Bagnolet mais où pourront venir aussi les enfants de Saint-Blaise.
Et  se rapprochent de Multi'Colors,  belle association animée par Sylvie Faye qui, aux pieds  de hauts et larges bâtiments,  fait créer des jardins aux enfants et leur apprend le plaisir qu'il y a à s'intéresser à la  nature.
C'est avec Florent Marc qu'ils naîtront, les Bonhommes, et c'est avec Nanou qu'ils écriront leurs chansons puis les chanteront.
Tout cela n'est pas vraiment demain et nous en reparlerons.
L'atelier aura lieu de début mai à mi-juillet 2010, et c'est tant mieux pour les enfants qui ne partent en vacances ...ou pas tout de suite. Spectacle flamboyant garanti à la fin.


 Financement du projet: Secours Catholique et DPVI, Politique de a Ville

Repost 0
Published by L'Hippocampe associé - dans Les ateliers dans la cité
commenter cet article
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 09:15
Alain Lance  Pour son livre "Longtemps l'Allemagne", paru cette année Chez Tarabuste éditeur, Alain Lance, poète, traducteur, essayiste, sera l'invité du prochain diwan de   l'Hippocampe, mardi 3 novembre.

 Ce sera donc de nouveau à L'Ogresse, 4 rue des Prairies, Paris 20°
 Toujours en haut des marches ou de la rampe si l'on vient par la rue de Bagnolet.
 Ce sera entrée libre et à 20 heures.
 Et l'on pourra  s'y restaurer, même et de préférence à partir de 19 h.

Visite de L'OgressePrécédent diwan et Commentaire
Repost 0
Published by L'Hippocampe associé - dans Actualité de L'Hippocampe
commenter cet article
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 17:48
  L'animal aquatique est tout content d'annoncer que Charlotte Mollet va se rendre au bord de la mer dans quelques jours pour recevoir le Prix de la Littérature de Jeunesse qui lui a été attribué pour "l'ensemble de son oeuvre" par la ville du Touquet Paris-Plage.
Certes cela ne fait qu'ajouter aux quelques prix qu'elle a déjà reçus et "l'ensemble" étant loin d'être terminé il s'agit d'une histoire en marche, mais l'hippocampe en frétille tout de même d'amitié.

Charlotte Mollet, c'est ici , par exemple, et puis  ici.
Repost 0
Published by L'Hippocampe associé - dans Actualité des amis
commenter cet article
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 09:04
 A l'issue d'un an de résidence dans le 10° arrondissement de Paris, Alain Bellet et la photographe Patricia Baud exposent leur travail et leurs réflexions du 9 au 28 novembre au centre d'animation de la Grange-aux-Belles.
 Vernissage jeudi 12 novembre à 18h 30.
Photo Patricia Baud  Depuis plus d’un siècle, le dixième arrondissement de Paris se veut mosaïque, d’origines, de couleurs, de cultures, des ouvriers Allemands du XIX° siècle aux Afghans d’aujourd’hui, en passant par les Juifs Polonais des années trente, les Chinois du Bas Belleville ou les Africains du Boulevard de Strasbourg. Terres d’accueil, les rives du canal Saint-Martin, la place de la République, les gares de l’Est et du Nord, le Faubourg Saint-Denis, sont autant de lieux où la planète se conjugue chaque jour à l’aune de l’autre, dans l’espoir d’un mieux vivre ensemble... 
55 rue de la Grange-aux-Belles. Accès piéton : 6, rue Boy Zelensky, par la rue des Ecluses Saint Martin
Repost 0
Published by L'Hippocampe associé - dans Actualité des amis
commenter cet article

Écrire

  • : L'Hippocampe associé
  •  L'Hippocampe associé
  • : L'association L'Hippocampe associé favorise les pratiques culturelles dans la cité et la fréquentation des créateurs et des oeuvres. Elle constitue un lieu-ressource pour les acteurs culturels ainsi que pour les écrivains et artistes.
  • Contact

Recherche D'article