Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 01:59
 Olivier Apert et David TuilA l'occasion des Journées du Patrimoine, samedi 19 septembre à 19h 30, nous entendrons L'Etat du Poème de et par Olivier Apert, au Pavillon de l'Ermitage, la seule folie régence subsistant aujourd'hui à Paris,
et l'un des lieux peut-être qui pouvait le mieux convenir à ce dandy sauvage (n.d.a) également poète et essayiste, dramaturge, librettiste, traducteur.*
 Il y sera accompagné du génial ( n.d.Hippocampe) David Tuil qui compose, joue et chante pour et avec lui.

 C'est un partenariat Hippocampe associé - Association des Amis de l'Ermitage.L'entrée sera libre.
Réservation souhaitable: 09 72 99 77 56
Pavillon de l'Ermitage, 148 rue de Bagnolet. Paris XX °

* Dernier ouvrage paru Baudelaire - Etre un grand homme et un saint pour soi-même. Ed.Infolio, février 2009




Repost 0
Published by L'Hippocampe associé - dans Actualité de L'Hippocampe
commenter cet article
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 01:12
  Les amis du Lieu-Dit et de la rue Sorbier dans le XX° arrondissement de Paris qui résistent à tout poursuivent leur programmation de cinéma gratuit et thématique tous les mercredis à 21 heures. Le thème du mois de septembre: Les arnaques ... Première projection ce soir avec Double indemnity (Assurance sur la mort), de Billy Wilder (1944)
  En parlant de résistance, la septième édition du Festival Féministe (et international) de Documentaires Résistance (à l'invisibilité des femmes) se déroulera à Arcueil, Salle Jean Vilar, les 26 et 27 septembre à partir de 14 heures.
  Et en parlant de cinéma, on pourra s'initier, ou continuer de s'initier, à l'écriture de scénario avec Michel Marx, ici, les 12 et 13 septembre.

Repost 0
Published by L'Hippocampe associé - dans Actualité des amis
commenter cet article
7 septembre 2009 1 07 /09 /septembre /2009 19:41
 La représentation du corps féminin dans la presse enfantine, le mythe du sexe opposé, la narration au masculin et au féminin sont quelques uns des thèmes qui seront exposés et débattus dans Filles intrépides et garçons tendres, une journée d'étude - intéressante, forcément intéressante - qui se tiendra à L'Institut Suédois de Paris les 10 et 11 septembre. Y contribueront chercheurs et écrivains français et suédois.

 Cette annonce est détaillée sur la page Formations, journées d'études etc. du présent blog qui, régulièrement mise à jour, présente un ensemble d'instances - non exhaustif, forcément non exhaustif - où la culture, les cultures, la création, les créations, se pensent, se rencontrent et se mettent en question publiquement. (Pour avancer, forcément pour avancer.)
C'était juste un rappel.

Repost 0
Published by L'Hippocampe associé - dans Actualité des amis
commenter cet article
26 août 2009 3 26 /08 /août /2009 22:06
L'Oreille de l'Hippocampe a gardé sa mémoire mais, aux abords de cette rentrée, elle change.
Voyage en Suisse, Jardins de Chaumont, Attente à Agonge et Bruit d'ailes intérieures sont les premières chroniques du Road Writing de Lou Morin.
 On les trouve ici, en attendant les suivantes, comme un feuilleton que  l'on pourrait commenter, sous cet article par exemple, ou par le lien Contact, ou encore en écrivant à l'auteur sur son site.
Repost 0
Published by L'Hippocampe associé - dans Actualité des amis
commenter cet article
26 août 2009 3 26 /08 /août /2009 16:32
Moni GrégoL'amie comédienne et auteur Moni Grégo, donnera lecture de fragments de son dernier livre
 Au commencement étaient les ombres,

au Café de la Mairie, 8 Place Saint-Sulpice, Paris 6°, mardi 15 septembre à 20h30.
Elle sera en compagnie de
Béatrice Courraud.
Repost 0
Published by L'Hippocampe associé - dans Actualité des amis
commenter cet article
24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 12:03
 La billetterie est ouverte depuis deux jours, il n'est donc pas trop tard pour penser à se rendre, si l'on peut,  à Die dans la Drôme pour le beau et riche Festival Est-Ouest où, du 14 septembre au 4 octobre, se dérouleront lectures et  rencontres littéraires avec les quinze écrivains turcs invités. Des concerts et des spectacles sont aussi prévus - dont l'amie Muriel Bloch qui dira La soupe aux lentilles et autres contes le mercredi 23 à 14h30 .

La rumeur de Karagoz - Muriel Bloch - Haïdouti Orkestar
La présentation et la programmation sont sur le site du festival
Repost 0
Published by L'Hippocampe associé - dans Actualité des amis
commenter cet article
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 20:13
Nous l'avons dit, tant pis répétons-le, Régine Detambel ,en plus d'être un grand écrivain, est une passeuse *.
Ainsi chaque mois nous passe t-elle un billet de sa série La comédie des mots, soit d'où viennent les expressions qui se promènent dans la langue ? Après J'en passe et des meilleures, A poil, voici Aller à Canossa - ou au diable - tout autant de circonstance que le précédent en ces temps de flux et de reflux.


L’EXPRESSION DU JOUR : " ALLER À CANOSSA"

Il y a une géographie précise des expressions et des locutions qui fait que le choix d’une destination n’est pas seulement une affaire de tourisme. Prenez Canossa, par exemple, c’est un village d’Italie, dans les Apennins. L’empereur allemand Henri IV s’y rendit en janvier 1077, ça ne nous rajeunit pas, et y resta 3 jours pieds nus dans la neige, à attendre que le pape Grégoire VII veuille bien le recevoir et lever son excommunication. Cette humiliation de l’empereur allemand laissa un souvenir si cuisant que naquit l’expression « aller à Canossa » qui s’emploie encore pour dire que quelqu’un a fait amende honorable, qu’il s’est humilié devant l’adversaire ». Bismarck en 1872, pour marquer qu’il ne céderait pas aux catholiques, s’écria devant le Reichstag : « Nous n’irons pas à Canossa ». Puis Alphonse Daudet mit dans la bouche de Gambetta le verbe « canosser », une invention à lui : « Je n’irai canosser, la corde au cou, le cierge à la main, ni à Berlin, ni à Rome. »

Aller à Cracovie, c’était dans l’argot ancien, mentir, raconter des craques et un grand nombre d’expressions furent construites sur ce genre de calembours.

Aller à Angouleme, c’était avaler de l’ancien français engouler, mettre en sa gueule, aller à Cachan, se cacher, aller à Crevant (mourir, ça va de soi), aller à Versailles, verser, aller à Dormillon, dormir. Envoyer en Cornouailles, c’est faire porter des cornes à quelqu’un.

Parmi les plus célèbres destinations figure Niort. Car celui qui va à Niort, c’est celui qui nie. Prenez le chemin de Niort, conseille Clément Marot.

François Villon disait Aller à Montpipeau pour « tricher au jeu à coups de dés pipés » et cela fait mille itinéraires pour dire en somme qu’on va au diable.                           

                                                                                                          

Régine Detambel

* Et comme c'est une passeuse, elle passe aussi les écrivains qu'elle aime. On pourra donc la voir avec Pierre Assouline le 26 septembre à 16 h à la Bibliothèque de Levallois, avec Jean-Marie Laclavetine le 29 septembre à 19 h à la Bibliothèque de l'Horloge de Cergy, puis avec Lydie Salvayre, Anne-Marie Garat, Martin Winckler ... Mais tout cela est sur l'agenda de son site.

 

 

Repost 0
Published by L'Hippocampe associé - dans Actualité des amis
commenter cet article
14 août 2009 5 14 /08 /août /2009 10:33
 Laboratoire, lieu de soutien à la création musicale, de production et d'ateliers à Montreuil depuis 1991, Les Instants Chavirés sont maintenant menacés dans leur existence.
  On peut voir ici l'étendue et les champs de leur travail,  lire la belle lettre que les amis Michel Thion et Brigitte Baumié ont envoyée à Dominique Voynet, maire de Montreuil,
et signer Ici, la pétition à l'adresse du Conseil Général.

Repost 0
Published by L'Hippocampe associé - dans Actualité des amis
commenter cet article
9 août 2009 7 09 /08 /août /2009 19:18

L'hippocampe a rencontré l'ogresse pour abriter ses Diwan cette année. L'Ogresse abrite déjà une sirène, il faut dire. Y aurait-il eu comme une attraction ?...
Du coup, il est passé du jour de la lune au jour de mars.
Le prochain Diwan aura donc lieu le mardi 6 octobre, avec et autour de Charlotte Mollet (oui, vous avez bien vu l'image, c'est peut-être une louve, et quelle est la parentée entre une louve et une ogresse...? Petit Hippocampe n'en sait rien du tout, tout cela le dépasse un peu mais il fait le téméraire ).
Peut-être y aura t-il aussi un invité surprise, nous en reparlerons de toutes façons.
Ah et puis  ...  L'Ogresse c'est au coin de la rue des Prairies et de la rue de Bagnolet, à Paris 20°. Et le Diwan, c'est toujours entrée libre, mais à 20 heures.

Repost 0
Published by L'Hippocampe associé - dans Actualité de L'Hippocampe
commenter cet article
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 21:40
Pour le maintien des petites écoles dans les campagnes http://ecoledeproximite.lautre.net/


Repost 0
Published by L'Hippocampe associé - dans Actualité des amis
commenter cet article

Écrire

  • : L'Hippocampe associé
  •  L'Hippocampe associé
  • : L'association L'Hippocampe associé favorise les pratiques culturelles dans la cité et la fréquentation des créateurs et des oeuvres. Elle constitue un lieu-ressource pour les acteurs culturels ainsi que pour les écrivains et artistes.
  • Contact

Recherche D'article