Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 mai 2009 6 02 /05 /mai /2009 13:35
Femmes encore.Non, nous ne sommes pas le 8 mars. Rien à voir. C'est juste l'enchainement naturel des choses et des idées.
Femmes à lire, ou à propos des femmes, encore. Mais littéraire, cette fois.

La Transe, de Cécile Oumhani, ce sont douze nouvelles, et onze femmes.  Elles s'applent Hadda, Hajet, Leïla ou Lamia. Elles sont fragiles, fragilisées par la coutume, les coutumes, anciennes ou récentes, des sociétés dans lesquelles elles se trouvent. Toutes cherchent, trouvent et s'arc-boutent autant qu'elles peuvent à ce qui les fait exister malgré tout,  et leur permet malgré les autres d'être elles-mêmes. C'est l'art, ou l'amour, un paysage ou seulement  l'intelligence de la vie, acquise plus ou moins, innée pour beaucoup. Douze nouvelles, onze femmes.
Et un homme. Il s'appelle Ajmi. Depuis longtemps il ne regarde plus sa femme. Au bord du vide, il va mourir. Elle, elle danse. C'est la première nouvelle.
La Transe est sorti aux éditions Jean-Pierre Huguet en mars 2008

Les femmes de François Perche, celles de Les petites filles de mon enfance ne clignent pas les yeux sont dangereuses. Attirantes et terriblement dangereuses. Comme les aimants, les sangsues, ou les situations dites kafkaiennes. Il faut les éviter. Les regarder en face et s'en garder. Le narrateur, écrivain, l'a appris à ses grands dépends, il raconte, comme François Perche raconte les choses: avec force, un étonnement toujours à vif, et sans concession. C'est lui, en fait,  qui ne cligne pas des yeux, ou qui ne les cligne plus.
Les petites filles de mon enfance ne clignent pas les yeux est sorti aux éditions MLD en février 2009.

Enfin, Régine Detambel nous a envoyé un inédit Le démon de Duras. Et merci, merci Régine !
Elle y dit comment Marguerite Duras fut au commencement de son écriture, comme un "droit de dire" accordé. Comment peut-être c'est à toutes les femmes que Duras, "cette géante de la maieutique", accorde ce droit. De dire. Et d'en pleurer.
Il faut télécharger ce texte ici,

                                                                                                                                              Scriba

Repost 0
Published by L'Hippocampe associé - dans Actualité des amis
commenter cet article
2 mai 2009 6 02 /05 /mai /2009 09:53

Hannah Arendt   Une émission d'ARTE
Armand Gatti a inauguré l'Université Populaire de Montreuil, en Seine-Saint-Denis, le 27 avril 2009.
Le programme de mai: Femmes philosophes, femmes révolutionnaires
C'est entrée libre, tous les samedi du 9 au 30 mai, à 19 heures. Avec Michaël Paraire, auteur de
 Femmes Philosophes, femmes d'action,  Le Temps des Cerises, 2008
Contact
montrup@hotmail.fr
Repost 0
Published by L'Hippocampe associé - dans Actualité des amis
commenter cet article
1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 08:53
   La prochaine pleine lune sera le 9 mai à 6 heures, mais on ne sera pas d'une précision astronomique, dit Laurent, et en effet il déplace même tout puisqu'il donne  sa Lecture de la Pleine Lune le dimanche 10 mai, rue des Bringues à  Treigny, en Bourgogne, 89520, chez et avec Marc Delouze.  Il dit que c'est assez facile à trouver, la rue des Bringues puisque c'est au centre du village, entre la rue de l'Eglise et celle de l'Ecole - on se demandera tout de même ce que sont ces bringues-là, si correctement situées ...
 En tous cas, Marc lira des extraits des Récits de la Kolyma, de Varlam Chalamov, parus aux éditions Verdier  et lui, Laurent Grisel,  lira quelques uns des Anges Mineurs, d'Antoine Volodine
.
Laurent Grisel, on peut l'entendre ici, à droite,  lire Dominique Dussidour, et ne pas se lasser de cette intelligence du lire. Et de Marc Delouze, l'hippocampe espère pouvoir  faire entendre bientôt C'est le Monde qui parle dans le petit quartier Saint-Blaise ou pas loin. Nous en reparlerons donc.
Ah... pour la rue des Bringues le 10 mai, il faut réserver:  03 86 47 60 98


 Et puis, Au Vent se lève, tous les matins du monde se lèveront avec Fun Douk les 7 et 8 mai, et chanteront leurs échos avec Eko, Eko les 10 et 11 mai.

Le 9 mai à 20h30 , ce sera : scène ouverte, musique  chant, texte, conte danse , impro , travaux en cours, toute participation individuelle ou collective sera bienvenue
Pour mémoire, Fun Douk  cela signifie caravansérail. Où les caravanes s'arrêtent et se rencontrent pour échanger les marchandises mais aussi des récits  de peine, de travail et de joies .  Avec vingt chanteurs,  le spectacle explose  en  superbes polyphonies venues de partout. Nous les connaissons bien, mais le coeur bat chaque fois.
Le vent se lève, c'est à Paris 19°, 181 boulevard Jean-Jaurès, Métro Ourcq. On réserve au 01 77 17 40 39

E
nfin si c'est possible nous repartons,  et c'est à la montagne cette fois, sur les Petits Toits du Monde de Terres d'encre pour un long et riche week-end de lectures et d'échanges les 30-31 mai et 1° juin, avec Antoine Emaz, Valérie Rouzeau, Camille Loivier, Patrick Dubost, et puis Julia Billet  ...un hommage à Eugène Guillevic, de la musique, enfin tant de choses. Il se murmure aussi que c'est un si bel endroit. Dans la vallée du Jabron, non loin de Sisteron...
Alors, pour dormir, manger et pour le programme, il faut se renseigner ici:
Terres d’encre, hameau de Fremezon, 04 200, St Vincent sur Jabron, tél. et  fax : 04 92 62 08 07

 terres-dencre@wanadoo.fr  - www.terrresdencre.com

Repost 0
Published by L'Hippocampe associé - dans Actualité des amis
commenter cet article
27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 07:50

Michel Warschawski
sera à la librairie Les Lettres du Temps et Riveneuve éditions
à l’occasion de la parution de son livre

« Destins croisés - Israéliens-Palestiniens, l’histoire en partage »
Préface de Avraham Burg . Editions Riveneuve


Mercredi 29 avril 2009 à partir de 18h30
Librairie Les lettres du Temps – 19 rue Campo Formio –  Paris  13 °
Tél : 01 53 82 20 44
Repost 0
Published by L'Hippocampe associé - dans Actualité des amis
commenter cet article
25 avril 2009 6 25 /04 /avril /2009 01:41
Depuis quelques temps, notre ami Alain Bellet publie des histoires de l'Histoire. Amoureux modeste et farouche, en particulier de Paris - celui qui l'a vu naître et puis tous ceux d'avant - c'est de Philippe Auguste qu'il traite dans le dernier numéro de la Collection Encyclopédique Les Rois de France qui vient de sortir chez Atlas (en kiosque jusqu'au 10 mai).

Il est vrai que Philippe Auguste aurait "protégé Paris d'une forte enceinte munie de soixante-dix tours", initié le chantier de Notre-Dame de Paris, érigé Le Louvre et Vincennes, reconnu la Charte de l'Université de Paris ...Tout cela n'est pas rien.

Il se murmure même que l'art gothique et le chant polyphonique seraient nés sous son règne. C'est dire.
                                                                                Scriba
Repost 0
Published by L'Hippocampe associé - dans Actualité des amis
commenter cet article
22 avril 2009 3 22 /04 /avril /2009 10:02
Cassandre/Horschamp,  la revue art société, que nous aimons  évoquer et ré-évoquer ici parce qu'elle nous semble une présence résistante et donc nécessaire, présentera son numéro 77 le 29 avril à 19 heures à la Librairie La Terrasse de Gutenberg, 9 rue Emilio Castelar, Paris 12° (à côté du marché d'Aligre, vous savez ...)
En présence de Roland Gori, initiateur de l'Appel des Appels, psychanalyste, enseignant à l'université d'Aix-Marseille et de, notamment, Serge Portelli, magistrat, et Daniel Le Scornet, fondateur de la Fraternelle de recherches et de propositions.




Nouvel étonnement fructueux de l'Hippocampe:  Coconino World,
 une "immersion
intense dans l'histoire des arts graphiques (..), de façon à sauvegarder un patrimoine collectif pour le futur (..)".
Ce site, soutenu par la région Poitou-Charentes qui abrite et soutient le Festival d'Angoulème, accomplit depuis près de 10 ans un immense travail de sauvetage numérique et donne à voir quantité de dessinateurs désormais largement méconnus, oubliés. Passionnant, fascinant, à s'y noyer. Bien respirer, donc, et prendre le temps.






Dans le numéro 49 de la RAL,M, prolifique et mensuelle Revue d'Art, Littérature et Musique, on peut lire Angles d'attaque et d'amour, un entretien aux multiples éclairages, très éclairant donc, que Rodica Draghincescu mène avec notre tout aussi prolifique amie Régine Detambel, ... que l'on pourra par ailleurs voir le 16 mai à 16 heures à la Mediathèque L'Astrolabe de Cergy mener elle-même un entretien avec Hervé Le Tellier.
Nous l'avons déjà dit, Régine est aussi une passeuse: toutes les autres dates de ses entretiens publics avec des écrivains - Lydie Salvayre,  Pierre Assouline, Anne-Marie Garat, ou Pierrette Fleutiaux bientôt - sont sur son site.
Repost 0
Published by L'Hippocampe associé - dans Actualité des amis
commenter cet article
21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 21:26
Armand Gatti sera mardi 28 avril à 19 heures trente à la Mairie du 2° arrondissement de Paris, il lira " Révolution culturelle, nous voilà ", extrait de sa préface au 4° tome de son théâtre complet à paraître.

Cette préface « Révolution culturelle, nous voilà », récapitule son chemin créateur, grand escalier des révoltes et des luttes qu’a emprunté son théâtre, se construisant de marche en marche : fruit de ses rencontres réelles ou imaginaires, sur différents continents.

Soirée organisée par La Scène du Balcon.     scenedubalcon3@aol.com

Si on ne peut pas y être, on peut entendre de superbes lectures deGatti sur son site, sous l'image.

Armand Gatti sera aussi à la Maison de la Poésie mardi 21 avril.

Rappelons qu'Armand Gatti - de ses vrais prénoms Dante, Sauveur - est aussi l'auteur de Les Treize Soleils de la Rue Saint-Blaise, produits au TEP en mars 1968. Une des raisons pour lesquelles nous en reparlerons sans doute ici...



Le 28 aussi, mais aussi le 29, le Freedom Theater de Jénine se produira à Paris. Ils viennent d'arriver.Quelques photos


 

Le 29 avril encore, à 20 heures trente, nos amis de la Librairie Equipages, 61 rue de Bagnolet, Paris 20°, recevront le "comité école de la rue Tlemcen", qui présentera son travail et son livre

" Se souvenir pour construire l'avenir - Ils habitaient notre quartier  "

aux éditions Du Colombier

tel: 01 43 73 75 98 librairieequipages@voila.fr métro: Alexandre Dumas

 




 

Repost 0
Published by L'Hippocampe associé - dans Actualité des amis
commenter cet article
21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 08:47
L'Hippocampe investit une fois de plus joyeusement le petit jardin collectif,
 et maintenant plein de fleurs,

du 56 rue Saint-Blaise, à Paris 20°, pour y installer un atelier pour les enfants

"Les  Bonhommes et leurs histoires"

Avec Florent Marc on y fabriquera des "bonhommes"  et avec Brigitte Gyr on donnera la parole à ces "bonhommes " .
Ce sera les mercredi de 14 heures trente à 17 heures,
 du mercredi 29 avril
 jusqu'au mercredi 1 ° juillet.


Milena Morel aidera à faire tous les liens entre l'image et la parole.

Atelier gratuit, pour les enfants de 6 à 11 ans.

On peut s'inscrire dès maintenant en cliquant sur Contact dans la colonne de gauche.
 

Repost 0
Published by L'Hippocampe associé - dans Les ateliers dans la cité
commenter cet article
20 avril 2009 1 20 /04 /avril /2009 17:00
En amont de Sans Rimes ni Raison, le spectacle que l'Hippocampe associé a progammé le 8 mars 2009  au Théâtre des 1/4 d'heures dans le cadre de Printemps des Poètes, trois membres de l'équipe de la bibliothèque Saint-Blaise ont animé des ateliers d'écriture auprès d'enfants du quartier. Ces textes ont été lus au foyer du théâtre après la représentation.
Sur le modèle sur les "exercices de style" de Raymond Queneau, un texte racontant une histoire en principe banale était inventé collectivement. Puis chaque enfant devait s'approprier  un "style" et  transposer le texte collectif dans ce style.
Deux exemples avant que d'autres ne suivent que l'on pourra télécharger. Des enfants de la cité Joseph Python, près de la Porte de Bagnolet  :

A partir de l'histoire suivante:
Il y a un quart d'heure, place Gambetta, je vois un vieillard avec un manteau en fourrure de lion tomber dans une bouche d'égout. Un clochard qui se trouvait là lui crie:
- Pourquoi t'as sauté?
- Mon oeil de verre est tombé, je voulais le ramasser.
Le clochard veut aider le vieillard à sortir mais il est trop lourd et ils tombent tous les deux.
A ce moment-là, un policier arrive et crie d'une petite voix:
- Y a quelqu'un ?
Les deux répondent:
- Oui!  Aidez-vous !
La-dessus, je vois le policier attraper le couvercle et refermer la bouche d'égout.


Appropriation de Sina, 11 ans

Un quart,
Un quart d'heure. C'est le moment.
Place
Place Gambetta. C'est le lieu
Un vieillard avec un manteau. C'est le premier
 personnage.
Un manteau de fourrure.
De lion. C'est la description.
Tomber.
Tomber dans une bouche.
Une bouche d'égout. C'est l'action.
Un clochard qui se trouvait là. C'est le deuxième personnage.
Lui crie:
- Pourquoi t'as sauté?
- Mon oeil de verre est tombé. Je voulais. Je voulais le ramasser.
Le clochard.
Le clochard tombe à son tour.
Car il est trop lourd. C'est la deuxième action.
Un policier avec une petite voix. C'est le tiers personnage.
- Il y a quelqu'un ?
- Oui! Oui, il y a quelqu'un !
Ce sont les dialogues.
- Aidez-nous !
Le policier prend le couvercle et il la referme.
La bouche d'égout.
C'est la conclusion.

Appropriation de Sokona, 11 ans
Il y a un quart d'heure par devant, un autobus par derrière, dans la rue, place Gambetta, qui roulait par devant, il y avait par derrière, un vieillard, par devant, qui avait, par derrière, un manteau par devant, avec une fourrure de lion par derrière. Ce vieillard par devant est tombé par derrière, dans une bouche d'égout. Un clochard par devant, ui se trouvait par derrière dans l'égout, lui a crié par derrière:
- Pourquoi as-tu sauté?
Le vieillard lui a dit par devant:
- Mon oeil de verre est tombé par derrière et j'ai voulu le rattraper par derrière.
le clochard, par debant, voulait aider le vieillard, par derrière, pour le faire sortir par devant. mais le vieillard par devant était trop lour, par derrière et tous deux tombèrent par devant.
A ce moment-là, par derrière, un policier par devant, est arrivé par derrière et a crié par devant:
-Y a quelqu'un par derrière ?
Les deux ont répondu par devant
- Oui! Aidez-nous par derrire !
A ce moment-là par devant, le policier a fermé la bouche d'égout par derrière.











Repost 0
Published by L'Hippocampe associé - dans Les ateliers dans la cité
commenter cet article
20 avril 2009 1 20 /04 /avril /2009 16:36
 Dans cette même période de mars 2009,  Printemps des Poètes, l'association Délidémo - très liée à la bibliothèque Saint-Blaise -  en liaison avec l'association Multi'colors (très liée aussi à... stop,   pas de démarque d'exercice de style,  nous sommes bien à Paris mais ceci n'est pas une histoire de transports en commun malgé les apparences) a donc mené des ateliers dans la cité Python-Duvernois et sur le Square des Cardeurs avec des enfants petits.
Il s'agissait d'oiseaux. Voici ceux, irrésitibles, de Louisa, Samia, Emma, Subrina, Nabintou, Alova ...




 
Repost 0
Published by L'Hippocampe associé - dans Les ateliers dans la cité
commenter cet article

Écrire

  • : L'Hippocampe associé
  •  L'Hippocampe associé
  • : L'association L'Hippocampe associé favorise les pratiques culturelles dans la cité et la fréquentation des créateurs et des oeuvres. Elle constitue un lieu-ressource pour les acteurs culturels ainsi que pour les écrivains et artistes.
  • Contact

Recherche D'article