Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /


- Cécile Oumhani       - François Perche     -    Isabelle Pincon  -     Joseph Périgot   - Véronique Pittolo   


Cécile Oumhani   Cécile Oumhani est poète et romancière. Son écriture est enracinée entre la France et la Tunisie. Elle est l’auteur d’une douzaine d’ouvrages (recueils de poèmes, nouvelles, romans, réflexion). Ses textes sont présents dans de nombreuses revues et anthologies. Sa réflexion sur sa position d’écriture au croisement de plusieurs cultures.

"À fleur de mot" est paru en 2004 chez Chèvre-Feuille Étoilée.

Son recueil "Demeures de mots et de nuit" est paru en 2005 chez Voix d’Encre.

Son roman "Plus loin que la nuit "est paru en août 2007 aux éditions de L’Aube.

"Le café d’Yllka," récit ancré dans les Balkans, est paru en mars 2008 aux éditions Elyzad. (C.F.article du Nouvel-Observateur 24-07-08)

Elle participe à de fréquentes rencontres en France, en Tunisie et dans d’autres pays (Irlande, Macédoine, Roumanie, Croatie…) et ses textes ont été traduits dans plusieurs langues.

 

Cécile Oumhani fut l'invitée du diwan de l'Hippocampe en mai 2009,  lien et du Printemps des Poètes 2008 en compagnie de Habib Tengour.


__________________________________________________________________________________________________________

François Perche
François Perche
Pendant longtemps j’ai été libraire à Paris. En 2000, j’ai mis définitivement la clef sous la porte pour me consacrer uniquement à l’écriture. Ainsi ont pu voir le jour Un long chemin, L’Oreille du libraire, Les Mots de mon père chez HB éditions. Un long chemin est l’exhumation de ma parole enfouie à la suite du traumatisme subi durant la guerre d’Algérie.
L’Oreille du libraire est l’écriture de mes souvenirs de libraire, où plane l’ombre tutélaire de Samuel Beckett ; avec toutes ces voix qui entraient et sortaient, ainsi que des évocations de mon enfance en Périgord, de mon adolescence.
Dans Les Mots de mon père, j’ai voulu mêler mes mots à ceux de mon père, écrivain lui aussi, et qui venait de mourir, pour exprimer la transmission et la mémoire, la filiation.
J’ai fait de nombreux voyages, dans les pays méditerranéens, en Chine,  en Afrique, et surtout au Mexique où je reviens régulièrement. Je dis volontiers que c’est là où mes racines ont trouvé la terre qu’il fallait pour pousser.
Lauréat des Missions Stendhal, en 1998, j’ai vécu dans une communauté indienne, dans les Hautes Terres du Chiapas, où j’ai écrit les poèmes de Pierres indigènes, parus chez Rougerie. Et en 2003, j’ai sillonné de long en large cette région pour aller à la découverte de poètes indiens écrivant dans leur langue. J’en ai rencontré six que j’ai traduits en français. Cette traduction est parue en juillet 2007 aux éditions du Champtin, avec des illustrations de peintres indiens.
Du Burkina-Faso, j’ai ramené le souvenir de rencontres très fortes, et un recueil de poèmes, Saisons noires et rouges, paru chez Rougerie.
En 2003, j’ai été en résidence à La fraternelle, à Saint-Claude, dans le Haut-Jura, et travaillé avec différentes communautés d’immigrés (turques, algériennes, marocaines, laotiennes, entre autres), en collaboration avec un photographe, Pierre Verny. Deux textes tirés de cette expérience ont vu le jour, l’un, Écrire à La fraternelle, paru dans la revue Verrières, éditée par le CRDL de Franche-Comté, et l’autre, Le Battement du vent, publié par les éditions de La fraternelle.
D’octobre 2004, jusqu’à la fin avril 2005, j’ai été en résidence à la Maison des écritures à Neuvy-le-Roi. J’ai animé sur place des ateliers d’écriture avec des adultes, des scolaires dans certains lycées de la région, et aussi avec des détenus à la maison d’arrêt de Tours.
Une fois par mois, j’organisais au café du village des rencontres avec des écrivains,  éditeurs et plasticiens. Un livre de poèmes est né, Le Troupeau au détour, édité aux éditions L’improviste.
En juin 2005, j’étais à la Villa Marguerite-Yourcenar, centre départemental de résidences d’écrivains européens.
D’octobre 2005 à décembre 2007, j’ai  recueilli  la mémoire des résidents de foyers d’immigrés, accompagné par deux photographes, Daniel Novak et Jean-Pierre Vauclair, dans la région de Montbéliard. Un livre issu de cette expérience, Portraits de mémoires, est paru en novembre 2006 aux éditions Virgile. Et une pièce de théâtre, Vous arrivez des grandes terres, a été écrite.
En septembre 2007, j’ai lu des extraits de mes textes dans des TER de la région Limousin, sous l’égide des éditions du Bruit des autres.
Je suis actuellement en résidence à Carnoët, petit village de 700 habitants dans les Côtes d’Armor. J’anime également des ateliers de poésie dans des écoles et collèges de banlieues parisiennes.
  
Bibliographie
  Poésie
Traversé, Rougerie, 2008 (à paraître en septembre)
Le Troupeau au détour, L’improviste, 2006
Saisons noires et rouges, Rougerie, 2005
Pierres indigènes, Rougerie, 2001
Idylles, Rougerie, 1996
Hors les routes, Rougerie, 1991
Les Chants de l’aube, Rougerie, 1989
La Grande Saison, Les Castors du livre, 1967
Et le temps s’avance (Préface de Jean Rousselot), Rougerie, 1966
La Lumière et la Soif, Rougerie, 1961
La Vie en face, Rougerie, 1959, Prix G.T. Rageot

   Romans
Les Mots de mon père, Éditions H B, 2005
L’Oreille du libraire, Éditions H B, 2003   
Article de Christian Cottet-Emard
Un long chemin, Éditions H B, 2001
Je suis la vieille dame du libraire, Paupières de Terre, 1992 et réédition 2005, Prix Charles Oulmont-Fondation de France 1994 .
Les petites filles de mon enfance ne clignent pas des yeux, Editions MLD, Collection Sable, février 2009

  Récits, essais
Portraits de mémoires, Éditions Virgile, 2006
Le Battement du vent. Immigrés à Saint-Claude (Photos Jean Daubas et Pierre Verny), Éd. de La fraternelle, 2004
Écrire à La fraternelle, revue Verrières (CRDL de Franche-Comté), 2004
Anna dans ma mémoire, revue Sezim, La fraternelle, 2003
33 variations sur un greffon, revue Sezim, La fraternelle, 2002
Celui qui vient le courrier à la main, Paupières de Terre, 1998 et réédition 2006 
Article de C.Cottet-Emard

  Théâtre
Je suis la vieille dame du libraire,
Théâtre Essaïon, 1996, mise en scène Rachel Salik - France-culture 1998, réalisation Jacques Taroni, et Théâtre Aire Falguière, 2008, mise en scène Philippe Ferran (Nouvelle adaptation)
Dans la nuit elle souriait, « Jeux Thèmes », 1998, mise en scène Claudie de Cultis
Le Grand Lac, Théâtre de Plaisance, 1966, mise en scène Jocelyn Canoen - Centre Théâtral du Limousin, 1967, mise en scène J.P. Laruy
Et l’honneur Monsieur, Théâtre de Plaisance, 1966, mise en scène Jocelyn Canoen
Cette nuit-là, France Culture, 1964, réalisation Claude Roland-Manuel
Révolution, Théâtre du Tertre, 1963, mise en scène Albert Vander
Celui qui passait, France Culture, 1962, réalisation Claude Roland-Manuel
Les Baladins, Radio France, 1960, réalisation Arlette Dave


François Perche fut l'invité du diwan de l'Hippocampe le 5 mai 2008


                                                                             RETOUR EN HAUT DE PAGE                                               
_______________________________________________________________________________

Joseph Périgot   Joseph Périgot (né en 1941) a fait trente-six métiers avec de l'encre et du papier: journaliste, libraire, imprimeur, maquettiste, éditeur, scénariste, écrivain. Il en reste des traces: une collection de petits polars pour les moutards appelée "Souris Noire", une trentaine d'histoires pour les jeunes, quelques romans pour les vieux et une quarantaine de films sans intérêt pour la télévision française. Depuis quelques années, il se consacre à Internet : à l’édition électronique et à la création de sites.

 

 Romans

Le bruit du fleuve (Calmann-Levy, 1991; réédition Livre de Poche, 1993)

Le dernier des grands romantiques (Actes Sud 1998, Prix Polar FR3-Radio France)

 

Livres pour la jeunesse

Hors la loi (Syros, 2004)

J’ai pensé à vous tous les jours (avec V. Lou, Gallimard, sept. 2002)

Trop amoureux ! (Casterman, 2002)

Maboul... de cristal (avec V. Lou, Fayard, 2002)

Une pêche d'enfer (avec V. Lou, Fayard, 2002)

Je m'appelle Madonna (avec V. Lou, Fayard, 2002)

Libérez les cochons ! (avec V. Lou, Fayard, 2001)

Sac à puces (avec V. Lou, Fayard, 2001)

Noyeux Joël (avec V. Lou, Fayard, 2001)

La robe de mon père (avec V. Lou, Fayard, 2001)

Que la fête commence ! (avec V. Lou, Fayard, 2001)

Désobéis, je t'en prie ! (avec V. Lou, Fayard, 2001)

Zéro savon (avec V. Lou, Fayard, 2001)

Doukipudonktan ? (avec V. Lou, Fayard, 2001)

Aimez-vous le chien ? (avec V. Lou, Fayard, 2001)

Un père, c'est pour la vie (Editions de La Martinière, 2000)

Le Cornichon (Syros,1998)

Gosse de riche ! (Casterman,1999)

Un oiseau est mort (Syros, 1997)

L'enfant tombé du ciel (Bayard, 1995)

L'Escrocœur (Bayard, 1993)

Les petites lumières (Syros, 1990)

La nuit du voleur (Syros, Prix Polar Jeunes 1988)

La pêche aux caramels (Syros, 1987)

Qui a tué Minou Bonbon ? (Syros, 1986)

 

Concepteur, directeur des collections «Souris Noire» et «Souris Rose» aux Editions Syros (1986-1991), «Les Pacom » aux Editions Fayard, avec Virginie Lou (2001).

 

Scénarios

Longs métrages cinéma:

Nuit grave (avec P. Mosconi, Ciné Factory, 1999)

L'Appartement (contribution à l’écriture, LM de Gilles Mimouni, Ima,1994)

Le Bruit du fleuve (avec Jean Achache, AB Films, 1991)

Téléfilms

13 films de 90 mn, 8 films de 52 mn, 21 films de 26 mn, 6 films de 13 mn

 

Radio

Monsieur Méliès (France Culture, 2003)

Interview de Joseph Périgot par des enfants du lycée français du Caire

Joseph Périgot anime des ateliers de fabrication de sites internet. Lien 

 

Blogs - Sites

www.lou-perigot.net

litteratures.over-blog.com

 



 

IsabellePinçonJJK119    Isabelle Pinçon

 

   Le poète est-il un(e) artiste ?

A habité LYON jusqu’en 2000, vit aujourd’hui à Nantes

Prix Kowalski en 1994 pour « Emmanuelle vit dans les plans »

Bourse de création du CNL en 2006

Invitation dans le cadre du « Printemps des poètes » en Indonésie en 2004 et en Algérie en 2006 et 2007 ; Participation au marché de la poésie de Montréal en juin 2007…

Dans le cadre de chantiers d’artistes, spectacle au Lieu Unique en octobre 2008 à partir du texte « Celui qui était dans le lit » (inédit)

Installation de « L’écharpe », première œuvre collective, à la semaine de la poésie de Clermont-Ferrand en mars 2010 

Spectacle de « Te dire que je ne me marie plus » à Saint-Quentin en Yvelines accompagné de l’installation « Le voile de la mariée », deuxième œuvre collective en mars 2010

 

SPECTACLES VIVANTS

-                          Lecture à deux voix (parlée, chantée) d’après des extraits de « Vous non pas » avec Christine Bertocchi, chanteuse, spectacle présenté à Nantes (Pannonica 2004), Rezé (2004 La boîte noire), Nanterre (université 2005)

-                           « Encore plus demain » (à partir de textes extraits de trois recueils édités au Bruit des autres), mise en scène Arno Chéron, comédienne Caroline Michel,  joué dans le Limousin en novembre 2005, reprise en 2007 à Limoges (théâtre de La Passerelle) et Alger (Centre Culturel Français)

-                          « C’est curieux », mis en espace et joué par Philippe Morier-Genoud (comédien) et Jean-Michel Bossini (pianiste) à la Comédie de Clermont-Ferrand en mars 2007

-                          « Celui qui était dans le lit », texte mis en scène au Lieu Unique (scène nationale) à Nantes dans le cadre de Chantiers d’artistes en octobre 2008 (mise en scène Stéphane Raveyre, Caroline Michel comédienne)

-                          « Te dire que je ne marie plus », spectacle à deux voix d’après un texte d’isabelle Pinçon, avec Isabelle Pinçon et Christine Bertocchi (chanteuse), mars 2010, oct 2010, déc 2010…

 

EXPOSITIONS 

-           « L’écharpe »,  (à partir du collectage de fils tricotés ensemble accompagnés des lettres qui m’ont été confiées), exposition de juillet à octobre 2008 à La Flèche, à Sautron (proche Nantes) mai 2009 et mars 2010 à Clermont-Ferrand (dans le cadre de la semaine de la poésie)

-                          « Le voile de la mariée », exposition à la médiathèque de Guyancourt avec la collaboration de la maison de la poésie de Saint-Quentin en Yvelines mars 2010 dans le cadre du Printemps des poètes

 

BIBLIOGRAPHIE

 

Emmanuelle vit dans les plans, Cheyne, 1994

C’est curieux, Cheyne, 1995 (réédition 2006) 

Au village, VR/SO, 1995 (épuisé)

Mort et vif, Le Dé Bleu, 1996

On passe à autre chose, L’escalier de poche,1997

Je vous remercie merci, Le bruit des autres, 1999 

Ut, Le Dé Bleu, 2001

Vous non pas, Le bruit des autres, 2004

Zouve, Le bruit des autres, 2004

Lhommequicompte, journal un peu vrai, Cheyne, 2006

Je suis abstrait, Van Gogh,  Le bruit des autres, 2008

Celui qui était dans le lit, à paraître

Trois cent cinq jours durant, à paraître

 

Sur Isabelle Pinçon: Ariane Dreyfus in  l’anthologie permanente de Poézibao http://poezibao.typepad.com/poezibao/2010/07/anthologie-permanente-isabelle-pin%C3%A7on.html

 Jacques Josse in remue.net http://remue.net/spip.php?article2877

 Avec l'Hippocampe: soirée Poésie x 2 au Pavillon de l'Ermitage le 25 septembre 2010, en compagnie de Caroline Michel comédienne

 



V.Pittolo. Lecture en FinlandeVéronique Pittolo est née en 1960 à Douai. Critique d’art (pour la photographie), elle organise des expositions. Elle publie dans de nombreuses revues: Action Poétique, If, Nioques, Horlieu, Digraphe et contribue à Beaux Arts Magazine, Art Press, Cahiers de Critique de Poésie. Elle a reçu en 2004 le Prix de poésie de la SGDL (Société des gens de lettres)

BIBLIOGRAPHIE
Montage, éditions Fourbis (1992)
29 Poètes françaises, éd. Stock (1995)
XY ou la Poursuite du Bonheur, Cahiers Ephémérides (1998)
Héros, éd. Al Dante (1998)      Article de Lionel Destremau
Schrek, éd de l’Attente (f2003)
Chaperon Loup Farci, éd La Main Courante (2003)  Article in Le Matricule des Anges
Gary Cooper ne lisait pas de livres, éd Al Dante (2004)
Opéra isotherme, éd Al Dante (2005)
Danse à l'école, ed.De L'attente (2006)
Hélène mode d'emploi, ed. Al Dante (2008)    Note in Le Matricule des Anges
La révolution dans la poche, ed.Publie-Net (2008)

Toute résurrection commence par les pieds (Éditions de l’attente, 2011)


Ateliers d‘écriture nombreux, depuis 1995

SITOGRAPHIE
Sur remue.net à propos de Opéra Isotherme
Dans la Poéthèque du printemps des poètes
« l’écriture est une pratique de plaisir », un texte à découvrir

Partager cette page

Repost 0
Published by

Écrire

  • : L'Hippocampe associé
  •  L'Hippocampe associé
  • : L'association L'Hippocampe associé favorise les pratiques culturelles dans la cité et la fréquentation des créateurs et des oeuvres. Elle constitue un lieu-ressource pour les acteurs culturels ainsi que pour les écrivains et artistes.
  • Contact

Recherche D'article